Festival International du Cinéma Indépendant de Bafoussam
Bannière Ficib

Naissance et évolution de la ville de Bafoussam

Lu 17446 fois
Évaluer cet élément
(0 Votes)

vue aerienne-BafoussamL’histoire de la ville de Bafoussam ne peut être contée sans s’ouvrir par celle de ces hommes qui, fuyant la répression de la solide armée Bamoun de l’époque, traversèrent le fleuve Noun et construisirent à titre de corridor sécuritaire une tranchée. Parce que très riche, la bande de terre ainsi délimitée et sécurisée, fut dénommée Fu’sap  (entendez Trésor de la tranchée). Ce n’est qu’en 1926 que les populations du village Fu’sap, sous l’impulsion de leur guide éclairé d’alors, en la personne de Sa Majesté Mambou (qui régna de 1919 à 1933), décident de s’ouvrir véritablement en se créant un petit centre d’échanges de marchandises avec les populations voisines. Ce centre fut dénommé Sim’fu (marché Fu’Sap). Ainsi naquit donc une bourgade issue des rencontres hebdomadaires entre les agriculteurs venant de Djo (Bandjoun), Leng (Baleng), Mogoum (Bamougoum), Medjou (Bamendjoun) Mouka (Bameka) et ceux de Fu’Sap. Progressivement, elle prit de l’importance avec les escales faites par les colons en provenance de Yaoundé et Douala, et en partance pour Dschang où ils avaient mis sur pied un attrayant Centre climatique. Lorsque les colons y firent escale pour la toute première fois, ils demandèrent à connaître le nom de ce carrefour bouillonnant. L’interlocuteur qui crut qu’on lui demandait le nom des autochtones du coin répondit : « Pa Fu’Sap » et l’homme Blanc prononça « Bafoussam ». Nom qui restera.

 En 1945, une rencontre inopinée entre l’administrateur colonial de la région bamiléké de l’époque, et le monarque Fu’sap (Tchouomtchoua Paul qui régna, lui, de 1933 à 1958)  jeta les bases de l’accroissement de l’importance administrative de ce carrefour devenu incontournable.

 

DE VILLAGE A VILLE

Les premières lueurs de modernisation devaient naître dans les années 50, lorsque Bafoussam devint une subdivision de l’administration coloniale française avec pour chef  Jacques Lestrigang. Très rapidement, la bourgade devint cosmopolite parce que située à l’intercession des voies reliant les deux Cameroun et aussi les villes chargées d’histoire que sont Dschang, Foumban et Ngaoundéré. C’est ainsi que le premier plan de viabilisation fut conçu par l’architecte français Dufayard. Son exécution, associée au dynamisme des populations qui l’occupaient, devaient déclencher l’envolée fulgurante de la ville. Vint ensuite son jumelage avec la ville de Bayeux, chef-lieu de l’arrondissement français du Calvados.

 

LA VILLE NOUVELLE

Immeubles-a-Bafoussam-300x221La ville de Bafoussam ainsi naissante avait bénéficié du dynamisme de divers hommes dont les noms ne sauraient être tus pour la postérité. Ils avaient un amour certain pour leur cité dont ils tenaient d’en faire le « point de mire du dynamisme Bamiléké ». Des personnalités telles Samuel Wanko, Tagny Mathieu, Ngompé Elie, Dada Jean, Nguetti Michel, Tankou Philippe, Moyo Pierre, Ouafo Djomo, Foka David, Mandise Josephine, Mambou Philipe, Fenkam Christian, Diesse Bernard, Tamegue Joseph, Nguenewou Jean, Lowé, Djoko Siméon, Chedjou Joseph, Fouamno Marcellin, Tagny Abraham, (pour ne citer que celles-là)… mirent en place plusieurs stratégies d’auto développement basées sur la solidarité, l’entraide et la confiance mutuelle. Ce sont ces notions qui furent à l’origine non seulement de la création des unités de production telles les diverses coopératives agricoles et l’Uccao, mais également de l’attention toute particulière que les pouvoirs publics portèrent sur ce nouveau pôle économique du Cameroun.

La valeur n’attendant point le nombre d’années aux âmes bien nées, Bafoussam ravissait à Dschang quelques années après, le rôle primordial de chef-lieu de la province de l’Ouest-Cameroun et à Nkongsamba toute son importance économique. Ainsi, d’importants opérateurs économiques dont la Beac, Les Brasseries du Cameroun et d’autres unités industrielles en gestation orchestrèrent une ruée vers la ville nouvelle.

La poussée démographique de la ville est vertigineuse : moins de 20.000 habitants au lendemain de l’indépendance, elle passe à 62.239 âmes en 1976, 113.681 en 1987, 290.768 en l’an 2000. La Commune Urbaine de Bafoussam est peuplée de 347.217 habitants en 2007. En 2009, la nouvelle Communauté Urbaine créée par décret présidentiel n° 2008/022 du 17 janvier 2008 et composée de trois communes d’arrondissement (englobant Bafoussam et toutes ses banlieues, devrait dépasser le demi million d’habitants, classant la capitale régionale de l’Ouest en troisième position des villes camerounaises avec environ 500.000 habitants après Douala, Yaoundé.

Située à 275 kilomètres de la capitale économique et à 286 kilomètres du siège des institutions républicaines, Bafoussam est, en croire les observateurs, une ville champignon qui possède assez d’atouts pour rivaliser d’adresse avec les deux principales métropoles camerounaises que sont Douala et Yaoundé.

HomeGuide BafoussamNaissance et évolution de la ville de Bafoussam Top of Page
Zo2 Framework Settings

Select one of sample color schemes

Google Font

Menu Font
Body Font
Heading Font

Body

Background Color
Text Color
Link Color
Background Image

Top Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Header Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainmenu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Slider Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Mainframe Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Scroller Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Menu Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image

Bottom Wrapper

Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image
Background Color
Modules Title
Text Color
Link Color
Background Image